Sensation de jambes lourdes ?

Sensation de jambes lourdes ?

Avec les beaux jours qui reviennent et les températures qui grimpent, les sensations de jambes lourdes vont également faire leur retour.

Cette sensation est liée à une mauvaise circulation sanguine, mais aussi lymphatique. Les jambes paraissent alors pesantes, tendues. Vous pouvez ressentir une impression de jambes fatiguées et tout particulièrement les mollets.

Le phénomène se manifeste au fur et à mesure que la journée avance, lorsque vous êtes debout longtemps et de manière statique, lorsqu’il fait chaud… Mais, lorsque vous marchez, ou lorsqu’il fait froid, cette sensation de gêne est moins importante. Vous pouvez avoir envie de vous gratter et même avoir des crampes. Vous pouvez également souffrir d’oedème, c’est à dire de gonflement des pieds et des mollets.

Bref, ce n’est pas agréable !

Des solutions simples à votre portée

Il existe quelques solutions simples pour améliorer la circulation du sang dans les veines. Et souvent vous les connaissez :

  • le jet d’eau froide que l’on passe de bas en haut sur les jambes en fin de douche
  • dormir avec les pieds surélevés
  • faire des bains de pieds à l’eau froide et au gros sel
  • les tisanes de vigne rouge

Les solutions sont multiples et aujourd’hui je vais vous proposer un spray tout simple à faire vous même.

Le spray « Jambes légères » à emporter partout

Pour ce spray, il vous faut :

  • un flacon spray de 30 ml,
  • des huiles essentielles de Peppermint, Lemon et Cypress,
  • de l’huile de coco fractionnée.

Mettez 30 gouttes de chacune des 3 huiles essentielles dans le flacon et complétez avec l’huile de coco fractionnée. Fermez le flacon et agitez vigoureusement. Votre Spray est prêt. Vous pouvez l’emporter avec vous et l’utiliser partout pour vous délasser les jambes.

Si vous voulez savoir comment vous procurer les huiles essentielles citées, envoyez-moi un message ou rendez-vous sur la page consacrée à ma passion des huiles essentielles.

Vous pouvez également obtenir votre plan bien-être personnalisé.

 

 

Mangez des biscuits !

Mangez des biscuits !

Mangez des biscuits !?  J’imagine déjà la tête des gens qui me connaissent et leurs mots : « mais elle a perdu le sens commun ! »

Ah ah ah ! Je m’esclaffe ! C’est vrai que venant de moi, cela à de quoi surprendre. Mais reprenons les choses au commencement.

Une tradition ancestrale… voire carrément moyennageuse !

Au commencement, Dieu créa le….. Euh, pardon, je me trompe de Livre. Mais je n’en suis pas loin. Nous sommes entrés dans la période de l’Avent. Comme vous le savez, cette période de 4 semaines précède la naissance de Jésus. L’Eglise a fait coïncider ce jour avec l’équinoxe d’hiver, à peu de chose près.

L’Avent était une période de jeûne, comme l’est le Carême. Dans les monastères, les religieux s’abstenaient de toute nourriture sauf…. les biscuits aux épices !

Les épices, dont il va être question, étaient choisis pour leurs vertus purificatrices du corps et de l’âme. Un esprit sain dans un corps sain pour célébrer la naissance du Sauveur.

Donc les moines et moniales, abbés et abbesses consommaient ces petits biscuits purificateurs durant tout le temps de l’Avent. Alors, biensûr quand je dis « manger », il faut entendre quelques biscuits en rupture du jeûne nocturne pour favoriser l’élimination des selles anciennes et toxines libérées par l’organisme au cours de ce jeûne.

Des épices pour le système immunitaire.

Sainte Hildegarde nous a laissé une recette de ce qu’elle nomme les « biscuits de la joie » un mélange de farine d’épeautre, de cannelle de Ceylan, de noix de muscade et de clou de girofle, le tout additionné d’eau. Point de fioriture, comme vous pouvez le constater !

Cela dit, vous noterez que cette tradition des biscuits aux épices a traverser les âges…. oui, oui ! Le pain d’épices que l’on trouve dans l’Est au moment de Noël ! Alors biensûr, il s’est enrichi de miel, de beurre et d’oeufs.

Revenons à nos épices. Le clou de girofle est réputé pour être anti-bactérien et antalgique. Vous savez, c’est le truc que votre grand-mère vous disait de mettre contre la dent cariée…. 🙂

La cannelle de Ceylan est régulatrice de la glycémie et antibactérienne, elle aussi.

La noix de muscade… disons qu’elle ouvrait les esprits à la parole divine. Elle est hallucinogène à forte dose. Elle favorise la digestion et assainit le microbiote.

C’est pas beau ça ? Des petits biscuits  au goût très prononcé pour se purifier et combattre les maux hivernaux : rhume, angine, bronchite…..

Voilà que j’en reviens à ce que je disais au début : mangez des biscuits !

Et prenez soins de vous !

La compensation alimentaire : un réflexe inculqué par les mamans ?

La compensation alimentaire : un réflexe inculqué par les mamans ?

La compensation alimentaire, c’est le fait de se précipiter dans le réfrigérateur ou les placards pour trouver quelque chose à manger. Et cette habitude est prise très très tôt.

Une habitude d’enfant

Je me souviens lorsque ma fille était tout bébé, je ne savais pas toujours pourquoi elle pleurait, coliques, chaud, froid, tensions, stress…. Le problème c’est que le bébé ne connait que deux manières de nous faire connaître son état : je vais bien et dans ce cas, je souris ou je dors ; J’ai un truc qui ne va pas, je pleure, et ce, même si c’est juste parce que je me sens un peu seul et que j’ai juste besoin d’un petit câlin.

Oui, mais lorsque les pleurs ne signifient pas je-veux-juste-un-petit-calin….. Et bien parfois on se rabat sur le sein ou le biberon. Et on conditionne nos enfants à compenser une émotion par la nourriture.

C’est ce qui vient d’arriver à une de mes consultantes. « je me suis prise le bec avec un ami, j’ai mangé. »
Et quand je lui ai dit qu’elle aurait aussi pu aller faire un tour, s’aérer et respirer à fond pour faire tomber le stress. Elle m’a répondu ne pas y avoir pensé. C’est normal !

La méthode ARC

Il est important de supprimer ce conditionnement et d’adopter une autre attitude. Lorsque nous sommes face à une situation compliquée qui génère des tensions, des émotions, il est important de se recentrer.

J’utilise la méthode ARC : arrêter, regarder, choisir.

  • Arrête ce que tu fais, prends du recul et permet à la créativité de se manifester.
  • Regarde ce qui se passe. Deviens complètement conscient du conflit et de tes sentiments à propos de celui-ci.
  • Choisis ce que tu veux dans cette situation et comment tu veux agir, ta façon d’être. Choisis-le formellement !

Pas facile me direz-vous. C’est vrai. Mais si vous n’essayez pas, vous ne saurez pas si vous pouvez y arriver. Cela fait parti des enseignements de « Vivez Votre Vision« . On en parle si vous le souhaitez.

Prenez soin de vous !

L’alimentation santé peut-elle me guérir ?

L’alimentation santé peut-elle me guérir ?

Aujourd’hui, votre alimentation vous rend malade parce qu’elle est pauvre en vitamines, en minéraux, trop chargée en sucre, en mauvaises graisses, que les modes de cuisson détruisent le peu de nutriments présents…. L’alimentation santé est celle qui va vous apporter ces éléments dont votre corps a besoin pour aller bien.

L’aliment doit être source de nutriments, micro et macro, pour le corps. Et c’est à partir de ces apports réels que votre corps va pouvoir remplir toutes ses fonctions : nettoyage, réparation, consolidation….

Si vous n’apportez pas les bonnes choses à votre corps, il dysfonctionne. D’abord c’est imperceptible, quelques inconforts digestifs, un petit bouton par ci, des petites difficultés de sommeil par là. Et puis ensuite, viennent les douleurs abdominales, les crises d’acné juvénile alors que vous avez passé l’âge depuis longtemps, les réveils nocturnes et peut-être l’apnée du sommeil, des difficultés digestives de plus en plus fréquentes, peut-être même des problèmes biliaires…….

C’est insidieux, la situation se dégrade lentement, tellement lentement qu’on ne se rend pas compte que cela dysfonctionne. C’est ce qui se passe avec la vue. Notre vision se dégrade petit à petit. On voit un peu moins bien chaque jour. Mais l’évolution est imperceptible, jusqu’au jour où on se demande si nos bras on raccourcit. 😉 🙂

En fait, il faut tenir le livre de plus en plus loin. Ou alors il faut plisser les yeux pour voir nettement les panneaux routiers de l’autre côté de la rue. Nous avons compensé petit à petit, de manière imperceptible, et puis un jour la compensation n’est plus possible. C’est la même chose avec notre corps. Les émonctoires se compensent les uns les autres jusqu’au moment où l’un d’entre eux est trop fatigué pour continuer à faire le travail de tout le monde en plus du sien.  L’organe fait un burn-out, en quelque sorte.

Heureusement, il est toujours temps de se ressaisir et de faire travailler ses yeux. Tout comme il est toujours possible d’adopter une alimentation santé et de revoir tous les domaines de notre vie, constitutifs d’une bonne hygiène de vie que je qualifierai d’hygiène de vie santé.

Prenez soin de vous !

Acide ou alcalin ?

Acide ou alcalin ?

Cet aliment est-il acide ou alcalin ? Mon corps est-il acide ou alcalin ? Ceci revient très souvent dans vos questions. Et la réponse n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Sauf pour votre corps qui, lui, ne supporte aucune variation. Son PH restera identique quoi que vous fassiez, puisque votre corps fait jouer en permanence les mécanismes d’homéostasie pour maintenir l’équilibre. Mais vous pouvez l’aider avec une alimentation adéquate et un mode de vie sain.

Alors, cet aliment est-il acide ou alcalin ?

Prenons l’exemple du citron. Très souvent la confusion est faîte entre la sensation en bouche et l’action dans le corps. Le citron qui est acide en bouche est normalement alcalinisant pour l’organisme. NORMALEMENT !

Le citron contient de l’acide citrique, mais également du magnésium, du potassium, du sodium qui sont des minéraux alcalinisants. Si votre métabolisme ne souffre pas de faiblesse face aux aliments acides en bouche, le citron sera alcalinisant, sinon, le citron et tous les fruits acides seront acidifiants.

Par conséquent, ce qui est valable pour une personne, peut ne pas l’être pour une autre. C’est pour cela que l’étude, la connaissance de votre métabolisme est tellement important. La lecture de certains conseils au regard de votre propre expérience, peuvent vous paraître douteux et c’est bien normal.

Il est donc très important de comprendre votre métabolisme, son fonctionnement inné et son fonctionnement induit par votre éducation, votre alimentation et vos comportements, de manière générale. Bien vous connaître, permet ensuite de travailler sur les faiblesses de votre métabolisme pour revenir à un métabolisme optimal. C’est un travail qui nécessite souvent des prises de conscience, mais également d’accroître son niveau de connaissance des mécanismes métaboliques et physiologiques et…. du temps ! Tout ceci se travaille sur la durée. Rome ne s’est pas faîte en un jour !

Vous avez envie de vous engager sur ce chemin ? Contactez-moi… Deux choix s’offrent à vous venir faire connaissance avec moi ou prendre rendez-vous pour votre bilan vitalité.

Vous pouvez également m’envoyer un message si vous avez juste une question.

Prenez soin de vous !

Be happy !

Be happy !

Be Happy !  Ou comment être toujours heureux avec la pensée positive !

Vous vous souvenez, il y avait une pub : « Avec C, je positive ! »
J’ai fait une petite recherche hyper rapide, parce que je n’avais pas fini de taper le nom de l’enseigne que j’avais déjà ma réponse. C’était en 1988. La pensée positive existait déjà. Quand je dis « existait déjà » entendez, qu’elle a toujours existé. C’est un état d’esprit !  Mais là, une enseigne de supermarchés l’utilisait pour son marketing de vente. Et elle ne s’est pas arrêtée là. En 2015 elle a remis ça avec un néologisme « j’optimisme ».

C’est chouette !
En fait pas tellement, parce que, si on analyse un tant soit peu la chose, ces campagnes ont conduit à l’augmentation de la consommation sans aucune satisfaction de la part des consommateurs. Côté pensée positive, c’est donc un échec.

Et aujourd’hui, lorsqu’un thérapeute commence par vous dire qu’il faut que vous changiez votre état d’esprit, pour voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, vous vous fermez. Lorsqu’on vous parle de positivisme cela vous renvoie à l’insatisfaction permanente, voire à la frustration, liée à la consommation de masse.

Et pourtant, je vais insister sur le fait que vos pensées, votre état d’esprit, influent sur votre santé, l’évolution des pathologies et votre état psychologique. C’est pourquoi, je ne fais pas l’impasse sur cet aspect là au cours de mes consultations.

Prenez soin de vous !

Inscrivez-vous à la newsletter

 

Et recevez un e-book santé offert !

Merci pour votre inscription à notre newsletter !